Qui suis-je ?

Dans une première vie, j’étais professeure des écoles. J’aimais transmettre mes connaissances, mais j’ai aussi toujours été très manuelle. Modelage en terre, confection de bijoux, réalisation de costumes… La création fait partie de ma vie et j’ai sans cesse eu, dans un coin de ma tête, le projet de lui donner plus d’importance qu’un simple loisir.

Après avoir passé 7 ans à restaurer une vieille longère, être devenue mère de deux enfants, j’avais besoin d‘un nouveau défi ! C’est à ce moment que j’ai décidé de me lancer dans la couture.

J’ai donc inversé les rôles et je suis retournée sur les bancs de l’école afin d‘obtenir un CAP métiers de la mode. J’ai ensuite travaillé au sein d’une industrie textile. J’y ai découvert la production en série et j’ai continué d’enrichir mes compétences en assemblant des vêtements masculins pour des marques du luxe.

Mais l’envie de créer était toujours là. Le besoin de respecter mes valeurs aussi…

C’est alors qu’est née Emma Bo.

Dans une première vie, j’étais professeure des écoles. J’aimais transmettre mes connaissances, mais j’ai aussi toujours été très manuelle. Modelage en terre, confection de bijoux, réalisation de costumes… La création fait partie de ma vie et j’ai sans cesse eu, dans un coin de ma tête, le projet de lui donner plus d’importance qu’un simple loisir.

Après avoir passé 7 ans à restaurer une vieille longère, être devenue mère de deux enfants, j’avais besoin d‘un nouveau défi ! C’est à ce moment que j’ai décidé de me lancer dans la couture.

J’ai donc inversé les rôles et je suis retournée sur les bancs de l’école afin d‘obtenir un CAP métiers de la mode. J’ai ensuite travaillé au sein d’une industrie textile. J’y ai découvert la production en série et j’ai continué d’enrichir mes compétences en assemblant des vêtements masculins pour des marques du luxe.

Mais l’envie de créer était toujours là. Le besoin de respecter mes valeurs aussi…

C’est alors qu’est née Emma Bo.

portrait Emmanuelle Boëffard Emma Bo Couture

Redonner du sens et de la valeur au travail artisanal.

Styliste modéliste et couturière indépendante, installée dans le Morbihan, je travaille seule et je produis de manière artisanale. Je ne fabrique que de petites séries et chaque pièce est pensée pour vous. Afin que vous puissiez exprimer votre personnalité sans vous retrouver vêtue comme tout le monde.

La production massive n’est bonne ni pour l’Homme ni pour la Planète. Et elle nous fait oublier que derrière chaque objet se cachent une ou des personnes.

Je travaille seule et je produis de manière artisanale en France. Je ne fabrique que de petites séries et chaque pièce est pensée pour vous. Afin que vous puissiez exprimer votre personnalité sans vous retrouver vêtue comme tout le monde.

La production massive n’est bonne ni pour l’Homme ni pour la Planète. Et elle nous fait oublier que derrière chaque objet se cachent une ou des personnes.

Proposer une garde-robe réfléchie et éco-responsable.

Avec ma collection personnalisable, je vous propose un modèle alternatif de consommation. Vous ne subissez plus la mode, vous en devenez l’acteur (consomm’acteur). J’espère ainsi que nous accorderons plus d’importance à nos tenues afin qu’elles ne servent pas qu’à combler un trou dans nos armoires déjà bien pleines ou à remplir nos poubelles déjà débordantes.

La filière textile est l’une des plus polluante. Nous ne pouvons plus acheter frénétiquement sans prendre en compte les conséquences d’un tel acte. Il est nécessaire de repenser nos comportements et d’aller vers le consommer moins mais mieux.

En choisissant des tissus biologiques fabriqués en France ou en Europe, je m’inscris dans cette démarche (slow fashion). Je vous propose ainsi des vêtements de qualité à la fois respectueux de l’environnement et de l’humain. (en savoir plus).

  

Proposer une garde-robe réfléchie et éco-responsable.

Avec ma collection personnalisable, je vous propose un modèle alternatif de consommation. Vous ne subissez plus la mode, vous en devenez l’acteur (consomm’acteur). J’espère ainsi que nous accorderons plus d’importance à nos tenues afin qu’elles ne servent pas qu’à combler un trou dans nos armoires déjà bien pleines ou à remplir nos poubelles déjà débordantes.

La filière textile est l’une des plus polluante. Nous ne pouvons plus acheter frénétiquement sans prendre en compte les conséquences d’un tel acte. Il est nécessaire de repenser nos comportements et d’aller vers le consommer moins mais mieux.

En choisissant des tissus biologiques fabriqués en France ou en Europe, je m’inscris dans cette démarche (slow fashion). Je vous propose ainsi des vêtements de qualité à la fois respectueux de l’environnement et de l’humain. (en savoir plus).

  

Ambiance coupe de tissu bobines mètre épingles

Produire sans gâcher.

Et pour aller au bout de mon éthique, j’essaye de produire le moins de déchets possible. J’utilise les chutes des tissus pour confectionner des petits accessoires et des objets zéro-déchet. Les morceaux trop petits sont confiés à d’autres créateurs qui en ont l’utilité (accessoires, bijoux..).

Emmanuelle BOËFFARD